Interview d’Axel Mazella : Retour sur sa belle saison 2019


Axel Mazella 23 ans et champion d’Europe de Formula Kite 2019!

Originaire du sud de la France, Axel habite Toulon et est étudiant à Montpellier pour devenir kinésithérapeute.

Il vit sa vie d’athlète international en parallèle de ses études, et même si parfois la conciliation des deux ne s’avère pas facile, Axel a bien réussi son année 2019

Axel Mazella heureux de navoguer lors du Engie kite tour 2019
Axel Mazella Copyright Agence Alternative Media / ENGIE KITE TOUR 2017

Axel, peux-tu nous donner ton point de vue sur cette saison 2019?

La saison 2019 a mal commencé pour moi avec, dès le début de saison les Championnats du Monde de Formula Kite (matériel enregistré) en Mai au Lac de Garde en Italie. Je finis 12ème. Mais j’ai vite rectifié le tir dès la compétition suivante en gagnant le Défi kite (9 victoires sur 9 manches). Pour ensuite finir l’année en beauté puisque je remporte le Championnat d’Europe à Torregrande en Sardaigne ainsi que la Coupe du Monde de Kitefoil (Kite Foil World series) en 4 étapes autour du Monde !

Que retiens-tu de cette année?

Une saison incroyable avec ce nouveau matériel Ozone et la chance que j’ai d’avoir une équipe comme ça qui me soutient et m’aide à atteindre mes objectifs. J’en retiens aussi les points à améliorer pour 2020.

Quel a été ton meilleur événement et pourquoi?

Les Championnats d’Europe ont été pour moi un très bel évènement du début à la fin. Ce fut très fort en émotion, et il fallait être solide mentalement pour tenir tête aux concurrents puisque jusqu’aux dernières manches de la compétition, le podium se tenait sur quelques points entre moi et deux concurrents. Tout pouvait arriver jusqu’à la fin de l’événement.

Podium des championnats du monde que kite surf 2019
Axel Mazella (1er) et Nicolas Parlier (2ème) sur le podium des KiteFoil World Series

Ta saison a plutôt mal commencé avec une mauvaise place aux Worlds, peux-tu nous expliquer cet événement et surtout ta remontée après ça ?

Oui effectivement on peut dire que j’ai fais une belle « contre-perf ». Cet évènement n’était pas bien tombé par rapport à mon calendrier d’étudiant, car j’avais mes partiels finaux de 3ème de Kinésithérapie 2 jours après la fin de la compétition. Dans ces conditions, je ne me suis pas entrainé comme il l’aurait fallu pour ces championnats. J’avais la tête ailleurs, et je n’étais pas concentré sur l’eau. Trop préoccupé par mes études. Bref, nous ne sommes pas des machines et il est difficile parfois de combattre sur différents fronts ! Heureusement j’avais réussis mes examens !

Tu as intégré l’équipe Ozones Kites International début 2019, peux-tu nous dire pourquoi tu as choisi cette marque?

Tout d’abord Ozone France a été la marque avec laquelle j’ai fais mes premiers pas en compétition,  avec la Edge en race board en 2014 ! Puis d’autres occasions ce sont présentées à moi, j’ai évolué avec le support en passant sur le Foil. Fin 2018, j’étais incompris par mon ancien sponsor, je recherchais plus de performance dans le matériel et plus de communication au sein de la marque pour le développement. Ozone a été la marque qui a su comprendre mes besoins et aujourd’hui, c’est un plaisir immense de naviguer avec un matériel à la pointe de la performance notamment avec la R1. C’est très important psychologiquement de se sentir soutenu et de savoir qu’on a une arme redoutable entre les mains.

Quels sont les « plus » pour toi au sein de cette team?

Ozone représente pour moi le combo parfait entre simplicité d’utilisation et performance. Tout est pensé pour que le matériel soit le plus léger, rapide, stable et facile d’utilisation avec des matériaux de qualité. Rien n’est laissé au hasard! Et ça, on le doit à l’équipe qui travaille dur derrière leurs logiciels et sur l’eau pour le design et le développement du matériel. Il ne faut pas oublier qu’Ozone Kites a hérité de la rigueur, de l’expérience et du savoir-faire du parapente! Donc si Ozone dévoile une nouvelle version d’un modèle, les évolutions seront remarquables ! Voilà ce qui fait la force de cette marque.

Axel heureux avec son Alpha 4m après toutes ses victoires au DéfiKite 2019
Axel, grand vainqueur du DéfiKite 2019

Nicolas Parlier est ton plus grand rival depuis longtemps, qu’est ce que ça fait de faire partie de la même team?

On a partagé énormément de choses avec Nicolas jusqu’à présent, et j’espère que ça continuera ainsi. Nous avons toujours su faire la part des choses entre notre rivalité sur l’eau et notre amitié à terre. Oui effectivement c’est mon plus grand rival, mais aussi un très grand ami. Quand on se bat sur l’eau, c’est toujours avec Fairplay. Au final, malgré les enjeux qu’il peut y avoir, qu’importe qui aura le dernier mot entre nous deux, c’est toujours un plaisir de le voir sur l’eau. Même si j’avoue que je préfère le voir derrière 😉

Comment gères-tu au quotidien ta préparation physique ?

Je m’entraine au CREPS de Montpellier actuellement, j’essaie d’être rigoureux en jonglant avec les cours de l’Institut de masso-Kinésithérapie de Montpellier. La fédération nous met à disposition un préparateur physique qui nous fait un suivi aussi à distance lorsque l’on part en compétition à l’étranger. Le type d’entrainement est assez complet avec du renforcement musculaire, cardio, proprioception et gainage.

As tu une alimentation particulière?

La dessus non, pas d’alimentation particulière, mais je m’y intéresse de plus en plus. Nous ne sommes pas suivi encore mais j’en ressens pas le besoin encore. Faut juste faire preuve de bon sens et faire attention a l’addiction, du chocolat !

Quelle est une journée d’entraînement type ?

Il n’y a pas de journée d’entrainement type à proprement parler. Chaque jour sur l’eau, j’essaie de le rendre différent. On a la chance d’être encore assez libre sur nos entrainements sur l’eau, de se gérer comme on veut. Des stages d’entrainement sont de plus en plus, en train de se mettre en place mais la majeur partie de l’année on se débrouille entre nous. Alors on varie les plaisirs avec Nico : on peut passer 2h à tourner autour de 2 bouées au bord de l’eau comme partir pour une balade de 4h sans passer 2 fois au même endroit.

Axel Mazella en entrainement
Engie kite tour 2019
Engie kite tour 2019

Quel est ton objectif pour 2020?

Renouveler l’exploit ! Cette performance prend chaque année de plus en plus de valeur, vu le monde qui pousse derrière. Aussi, je garde en tête l’objectif de remporter les Championnats du Monde Formula Kite, seul titre que je n’ai pas encore obtenu. Ma meilleure performances sur ces Championnats fut en 2017 ou je fini à la 2nd place.

Comment appréhendes-tu les JO 2024? Que penses-tu du format proposé?

Cela semble si loin, et le parcours pour y arriver semble très long. Alors oui, c’est sur, si l’opportunité se présente je vais la saisir ! C’est le rêve de n’importe qui de participer aux Jeux olympique, alors si en plus c’est dans ton pays ?! Ca doit être une expérience unique! Pour le format de course, il a été voté que nous devrions partagé la médaille. Ce sera donc un relais mixte 1 garçon 1 fille. Nous avons fait des tests events en 2019 et en 2020, l’IKA a déjà annoncé les premiers Championnats d’Europe et du Monde de Relai, voyons voir ce qu’ils nous proposeront !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *